Aides, conseils, innovations : pour vous seniors, comment adapter votre logement à vos besoins ?

Le constat est éloquent… Si la majorité des Français souhaitent vivre le plus longtemps possible à leur domicile, seuls 6% des logements sont aujourd’hui réellement compatibles à l’autonomie selon une étude du Défenseur des droits. Accessibilité, praticité, sécurité, autant de facteurs à prendre en compte pour adapter son appartement ou sa maison à sa vie quotidienne. Et qu’elles soient techniques ou financières, des solutions existent pour simplifier cette démarche. Conseils et tour d’horizon !

Les aides pour assurer le bien vivre longtemps chez soi

Cette baignoire à enjamber, cet escalier de plus en plus difficile à gravir, cette cuisine si peu sécurisée… La vie serait tellement plus simple si votre logement était adapté à vos goûts, à vos besoins et à vos capacités d’aujourd’hui comme de demain ! Mais lorsqu’on y pense, on se dit parfois que le chantier est trop vaste et surtout qu’il va coûter trop cher.

La première chose à intégrer est que l’aspect financier ne doit pas être un frein à votre nécessité de confort ! En effet, un ensemble d’aides est aujourd’hui disponible pour assurer l’autonomie et contribuer au bien vivre longtemps chez soi.

L’aide à l’adaptation du logement au vieillissement

Entrée en vigueur en fin d’année dernière, elle s’inscrit dans le Plan d’investissement volontaire (PIV) et la demande se fait auprès de l’organisme Action Logement.

Pouvant atteindre jusqu’à 5 000 euros, cette nouvelle subvention vise à faciliter et sécuriser le maintien à domicile des seniors, déjà à la retraite ou non. Elle finance les aménagements de la salle de bain et/ou des sanitaires : installation d’une douche à l’italienne avec sol antidérapant, d’un lavabo adapté aux personnes à mobilité réduite, d’une cuvette de WC rehaussée avec barre d’appui ergonomique. Des adaptations supplémentaires peuvent aussi être prises en charge si elles représentent une dépense de maximum 50% du coût des travaux principaux : porte et siège de douche, barre d’appui, revêtement du sol et des murs, mise aux normes de l’installation électrique, éclairage de sécurité, agrandissement de la porte des sanitaires…

Elle s’adresse aux retraités du secteur privé âgés de 70 ans et plus, aux salariés du secteur privé âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie, et aux propriétaires bailleurs dont le locataire est dans l’un des cas précédents. Elle est aussi soumise aux conditions de logement. Celui-ci doit se trouver dans le parc privé et être une résidence principale. Les conditions liées aux travaux sont aussi à prendre en compte. Ils doivent être effectués par un professionnel bénéficiant du label Qualibat et le bénéficiaire doit être accompagné par un opérateur d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO). Enfin, l’aide à l’adaptation du logement est soumise à certaines conditions de ressources.

Faire une simulation de l’aide à l’adaptation de mon logement

Pour les propriétaires les aides de l’ANAH

L’aide financière de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) Habiter facile permet aux propriétaires occupants de financer des travaux d’amélioration de leur logement. Peuvent être, par exemple, concernés le remplacement d’une baignoire par une douche de plain-pied, l’installation d’un monte-escalier électrique ou l’élargissement des portes si vous êtes en fauteuil. Le bénéfice de cette aide est soumis à des conditions de ressources.

Votre revenu fiscal de référence doit être inférieur à un plafond fixé par l’ANAH :

  • Pour les ménages très modestes, le montant accordé peut atteindre 50% du montant total des travaux HT avec un plafond de 10000 euros.
  • Pour les ménages modestes, il peut atteindre 35% du montant total HT avec un plafond de 7000 euros.

Consultez les conditions de ressources de l’ANAH

Par ailleurs, certaines collectivités territoriales peuvent aussi accorder des aides, des prêts ou parfois des subventions. Des crédits d’impôt peuvent également être octroyés.

Pour en savoir plus, consulter le site service-public.fr.

Des aides qui s’adressent aussi aux locataires

Les aides de l’ANAH sont réservées aux propriétaires occupants ou bailleurs du parc privé mais si vous êtes locataire et que votre propriétaire vous donne son accord, il est possible de déposer une demande d’aide à sa place pour adapter votre logement. C’est alors vous qui financer les travaux et bénéficiez de l’aide. Comme pour les propriétaires, les locataires peuvent aussi bénéficier de certaines aides des collectivités territoriales. Ainsi, certains travaux d’aménagement peuvent être pris en charge dans le cadre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou de la PCH (prestation de compensation du handicap). Enfin, comme pour les propriétaires, des crédits d’impôts peuvent être octroyés pour des dépenses dédiées à des équipements pour personnes âgées ou handicapées.

Pour bien vivre longtemps, nous vous accompagnons également avec

Aménager son logement, ça se fait pièce par pièce !

Voilà pour les aides qui concernent donc principalement les pièces d’eau, les sanitaires et les escaliers, mais pour vivre chez soi le plus longtemps possible, il y a une foule de petites astuces pour se faciliter l’existence. Et on peut anticiper en s’occupant dès la cinquantaine ou la soixantaine.

Pour cela nous vous proposons de faire le tour de votre logement :

  • L’entrée

Dès le seuil, des aménagements peuvent être réalisés. La porte d’entrée peut être automatique. Pour l’éclairage, des interrupteurs à détection de mouvement existent et sont faciles à installer. Et plutôt qu’un paillasson classique, pensez à un tapis extérieur fixé par des bandes antidérapantes.

  • Le salon et la salle à manger

Ces pièces à vivre peuvent parfois être encombrées par le mobilier. Il est temps de revoir la disposition avec un objectif : faciliter la circulation. Attention aux tapis ! Si vous souhaitez les conserver, pensez à les fixer au sol pour éviter la chute. Enfin, il est intéressant de réorganiser l’ensemble des rangements de façon à facilement les atteindre sans avoir à grimper en hauteur.

  • La salle de bain et les toilettes

On l’a vu, ce sont les pièces qui nécessitent le plus d’adaptation pour apporter confort et sécurité, et qui bénéficient le plus d’aides pour l’installation d’une douche à l’italienne, de WC surélevés, de nez de marches antidérapants, de revêtements de sol antidérapants, pour la transformation de la cabine de douche avec un receveur extra-plat, l’installation d’un lavabo à hauteur variable, etc. Des équipements spécifiques peuvent être prévus comme un siège de douche mural ou des barres d’appui au mur…

  • La cuisine

Il s’agit là aussi d’une pièce à risque. Ici, n’hésitez pas à changer les chaises et les tables pour qu’elles soient à la bonne hauteur et à fixer des patins antiglisse aux pieds. Préférez aussi des plaques vitrocéramiques ou à induction moins dangereuses que le gaz. Pour le four, privilégiez un appareil disposant d’une porte à double vitrage ou isolante. Et enfin, ne surchargez pas votre pièce. Il faut pouvoir circuler sans contrainte.

  • La chambre

Le problème récurrent est qu’elle est souvent mal agencée et donc peu sécurisée. Il faut parfois revoir la place du lit afin d’y accéder des deux côtés. Bannissez tout tapis, d’autant plus sur un sol glissant. Favorisez un bon éclairage facilement accessible, indispensable si vous vous levez la nuit…

  • Les couloirs et l’extérieur

Dans les couloirs, lors de vos levers nocturnes, il est intéressant de faire installer des interrupteurs rétroéclairés ou un chemin lumineux à suivre jusqu’aux WC ou à la cuisine. L’option volets roulants automatisés est également un vrai confort. Enfin, dans une maison à étage ou avec une terrasse surélevée, envisagez la pose d’un monte-escalier ou d’une rampe d’accès.

Il est certain que ces astuces et de travaux représentent un investissement, mais il sera valorisé en cas de revente de votre bien.

La prévoyance individuelle sécurise votre avenir et celui de votre famille, découvrez l’offre MBTP

Une foule d’innovations pour faciliter son quotidien

Outre ces aménagements traditionnels et ces astuces de bon sens, l’enjeu universel du maintien à domicile des personnes âgées incite énormément d’entreprises à innover et à proposer des solutions très intéressantes. En voici une sélection qui mêle confort et sécurité :

  • Bluelinea : cette société française, partenaire du groupe APICIL, propose des services connectés 24h/24h (bouton d’appel, bracelets avec détection de chutes, conciergerie…) mais aussi des solutions de domotiques pour le domicile (adaptation du logement confort et handicap, motorisation, accès au numérique). Avec plus de 28 000 particuliers abonnés, il se présente comme précurseur du concept d’« EPHAD à domicile ».
  • Kiwatch. Cette jeune entreprise nantaise s’est positionnée sur ce qu’elle appelle la « vidéobienveillance ». Il s’agit d’une vidéosurveillance classique couplée à d’autres services comme la détection de mouvement ou encore l’alerte incendie, qui permet d’alerter un proche en cas de problème.
  • Aladin home. Pas question de génie ici, mais cette lampe a été développée par l’entreprise française Domalys pour le confort à domicile. La nuit, elle détecte les déplacements et éclaire d’une lumière progressive pour sécuriser le chemin. Elle apporte un suivi de l’activité quotidienne et du sommeil. Et en cas de chute, elle prévient la téléassistance, les proches/la famille sur leurs téléphones ou les secours.
  • AssiStep. Venu de Norvège, il s’agit d’une alternative au traditionnel monte-escalier. Ce support se fixe à une barre et permet de monter ou descendre les escaliers tout en se tenant. Pas besoin de moteur puisque tout repose sur le poids du corps.
  • Helite Sénior. Plus étonnant encore, et à mettre au quotidien, ce fabricant de solutions de protection notamment pour la moto ou l’équitation, propose pour les séniors une ceinture innovante. En cas de chute, deux airbags se gonflent automatiquement de chaque côté de la hanche pour protéger le col du fémur avant l’impact au sol.

Vous le voyez, il n’est jamais trop tôt pour s’intéresser à cette question du « Comment vais-je m’assurer de vivre longtemps et dans les meilleures conditions dans mon logement ? »

Au sein de MBTP, nos équipes vous accompagne au quotidien pour vous conseiller, vous accompagner et vous proposer les solutions les mieux adaptés à vos besoins. Contactez-nous !

Publié le 9 juillet 2020.


Ceci peut aussi vous intéresser :

MBTP MAG # 1 : le magazine plein d’astuces qui prend soin de vous !

Famille, amis, sport, culture, associations, applis : comment maintenir et développer le lien social… même pendant le confinement !