Famille, amis, sport, culture, associations, applis : comment maintenir et développer le lien social… même pendant le confinement !

Se rencontrer, échanger, partager… c’est primordial. On s’en rend particulièrement compte en cette période de confinement : le contact nous manque ! Des études scientifiques démontrent d’ailleurs qu’entretenir une vie sociale est bénéfique pour la santé. Alors qu’on vive seul ou en couple, il faut se mobiliser pour maintenir le lien avec les autres et le développer. Mais comment ? Tour d’horizon des solutions…

Une question ? nos conseillers sont à votre écoute : https://www.mutuelle-mbtp.com/contact/

Retrouvez également tous nos conseils pour vous aider à vivre sereinement cette période de crise liée au coronavirus : https://www.mutuelle-mbtp.com/actu-particuliers-conseils-coronavirus/


L’INPES (Institut national de prévention et d’éducation) l’a mis en évidence dans une enquête de 2010, les « plus de 55 ans » qui maintiennent une vie sociale épanouie, ont une meilleure santé physique et psychique. Ils sont moins victimes de maladies cardio-vasculaires et d’hypertension, bénéficient d’un meilleur système immunitaire et sont aussi généralement mieux informés, ce qui leur permet d’adopter les bonnes pratiques : une meilleure alimentation, un meilleur suivi médical et davantage de dépistages.

Il est donc essentiel de s’ouvrir aux autres ! Davantage encore en cette période d’incertitude. Mais confinement oblige, les activités habituelles sont proscrites. Si l’on regarde la situation du bon côté, il faut se dire que c’est une opportunité pour découvrir de nouveaux moyens de communiquer et de se familiariser avec les outils digitaux. Alors munissez-vous de votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur (certains sont réservés aux séniors comme l’ordinateur Ordissimo, plus simple d’utilisation et plus intuitif). Vous pouvez d’ailleurs être accompagnés dans leur prise en main… Des communes comme la ville du Havre ou la ville de Toulouse ont su faire preuve d’innovation en mettant en place de nombreux ateliers solidaires. Les associations comme E-seniors en région parisienne ou la Ligue 32 dans le Gers se sont également emparées de la question grâce à de belles initiatives.  Il en existe sans doute dans votre région…


Maintenir le lien avec son entourage le plus proche

Il existe des applications très simples d’utilisation pour écouter, discuter et voir sa famille ou ses amis. Avec WhatsApp, ou encore Zoom, il vous est possible, depuis votre smartphone, en seulement quelques clics, de partager un apéro ou un diner : c’est la grande tendance du confinement ! Vos petits-enfants seront bluffés et ce sera un très bon moyen de (re)tisser le lien avec eux, dans une période où ils sont plus disponibles, en s’intéressant par exemple à leurs passions ou occupations. C’est aussi le moment d’inciter les enfants à partager les bons souvenirs en créant en ligne des albums photos familiaux. Pour cela, Neveo et Famileo sont bien faits.


Pratiquer une activité physique pour plus de rencontres

Il n’est évidemment plus à démontrer que le sport ou une activité physique régulière participe au bien vivre longtemps… et constitue de parfaites occasions pour faire des rencontres et les cultiver. Parmi les disciplines les plus adaptées, il y a bien évidemment la gym douce, le yoga ou encore la danse de salon, et de nombreux sites internet et applis peuvent vous guider :


Faire travailler son cerveau… avec les autres !

Pour les seniors, il est aussi intéressant de continuer à s’enrichir intellectuellement. Et ce qui est encore mieux, c’est de ne pas le faire seul ! Là encore, de nombreuses associations locales proposent des activités en petits groupes : ateliers d’écriture, visite de musées, apprentissage de langues étrangères…etc. Elles sont facilement trouvables sur internet.De nombreuses applications mobiles permettent également de partager avec ses proches, tout en stimulant sa mémoire et ses capacités cognitives. C’est le cas de Dynseo (programmes d’entraînement cérébral personnalisés), Brain Yoga (jeux de mémoire), Jeux de Grille (grilles de mots fléchés, croisés, de sudoku et de takuzu) et le toujours aussi populaire Scrabble qui permet de jouer à distance face à des connaissances ou des inconnus.

La musique aussi est évidemment synonyme de partage. Des applis comme Spotify ou Deezer permettent d’écouter vos morceaux à tous moments, et de partager vos playlists.


Participer à la vie de son quartier

Le quartier, ce sont d’abord vos voisins ! Pour tisser des liens de qualité avec eux, pensez solidarité ! Il existe en effet des sites internet qui permettent de faciliter l’entraide entre voisins. Aujourd’hui, comme demain, des personnes plus âgées ont peut-être besoin d’un coup de main : courses, bricolage… De nombreux sites peuvent vous guider dans cette démarche comme :

Et puis les communes proposent aussi de nombreuses actions pour créer du lien à travers leur CCAS (Centre communal d’action sociale). Pour connaître ses coordonnées : https://demarchesadministratives.fr/centre-communale-d-action-sociale.


Se rendre utile…

S’investir dans une association caritative et devenir bénévole peut être une excellente manière de maintenir d’aller vers les autres. En France, 50% des bénévoles sont des seniors. Ils sont souvent les mieux placés pour partager leur expérience et faire profiter leur savoir-faire. Ainsi, vous pouvez aider des jeunes à s’insérer sur le marché du travail :

Vous pouvez aussi accompagner les plus jeunes pour leurs devoirs :

Si vous aimez les enfants et que vous souhaitez vous investir sur le long terme, devenez papi ou mamie du cœur : http://www.grandsparrains.fr/

Et pour les amoureux des bêtes, il est aussi possible de s’investir dans le soutien de la cause animale avec par exemple :


Et pourquoi pas une colocation avec des jeunes !

Enfin, terminons par ce qui peut s’apparenter à une véritable cure de jouvence : la cohabitation intergénérationnelle ! Ces colocations entre un retraité et un étudiant génère naturellement du lien en permettant à l’étudiant de trouver un logement et au senior de ne plus être seul. Le logement est généralement mis à disposition du jeune contre quelques petits services, une indemnité d’occupation ou encore un engagement à être présent certains soirs pour tenir compagnie au propriétaire du logement. Une formule qui a aujourd’hui fait ses preuves et qui rencontre un certain succès. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du gouvernement : http://www.jeunes.gouv.fr/spip.php?article5295.

Une question ? nos conseillers sont à votre écoute : https://www.mutuelle-mbtp.com/contact/

Retrouvez également tous nos conseils pour vous aider à vivre sereinement cette période de crise liée au coronavirus : https://www.mutuelle-mbtp.com/actu-particuliers-conseils-coronavirus/



Publié le 17 avril 2020