DUER et COVID-19 : les nouveaux risques à prendre en compte dans le document unique de prévention des risques professionnels

Créé en novembre 2001, le document unique (DU) ou document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER ou DUERP) s’impose à toutes les entreprises à partir du moment où elles ont un salarié. La pandémie COVID-19 a fait apparaître de nouveaux risques que les entreprises du BTP doivent intégrer dans leur document unique. La Mutuelle MBTP vous apporte quelques éclairages à ce sujet.

Un outil indispensable à la protection des salariés

Grâce à ce document, le législateur a souhaité aider l’employeur à conduire une démarche de prévention auprès de ses salariés et au sein de son entreprise. Les professionnels du BTP ont saisi l’importance de cette démarche puisque ce sont les premiers du podium en termes de mise en place du DUER.

Ledocument unique d’évaluation des risques professionnels est un outil indispensable à la protection des salariés. Il est de la responsabilité de l’employeurde mener des démarches de prévention, ces actions doivent s’inscrire dans une dynamique collective.

Elles ont plusieurs bénéfices :

  • Social : permet d’informer les salariés sur les risques existants et de les impliquer sur les mesures à prendre. De plus, le dialogue social peut se trouver enrichi.
  • Organisationnel : permet de répertorier l’ensemble des risques, d’identifier la cible concernée et d’organiser la structure en conséquence.
  • Juridique et financier : permet la réduction des coûts qu’ils soient directs ou indirects induits par les accidents du travail ou les maladies professionnelles.

C’est un document évolutif, il doit être actualisé a minima tous les ans ou dès lors que le contexte de santé et sécurité au travail progresse au sein de l’entreprise.

Le DU liste les risques identifiés, et dans le secteur du BTP, les plus courants sont : les chutes de hauteur, de plain-pied ou d’objets, les accidents de la route et les TMS. Une fois, les risques identifiés, ils doivent faire l’objet d’un plan d’action qui permettra de mettre en place les mesures nécessaires à leur réduction ou à leur disparition.

Les nouveaux risques dus au COVID-19

Suite à la crise sanitaire actuelle, la mise à jour du DUER est plus que jamais nécessaire, il doit intégrer les incidences de la pandémie du COVID-19 sur la gestion des chantiers et il doit permettre la reprise d’activité dans des conditions de santé et de sécurité optimales.

Le DU pourra ainsi comporter des mesures reprenant l’ensemble des gestes barrières comme le fait de se laver les mains avec du savon régulièrement, prévoir des lingettes ou produits hydroalcooliques dans les véhicules utilitaires ou le port d’un masque dès lors que la distance physique d’au moins 1 mètre ne peut être garantie ou s’il y a un doute sur la possibilité de l’organiser et de la respecter (Guide de préconisations sanitaires édité par l’OPPBTP pour les entreprises de bâtiment et de travaux publics ).

MBTP s’engage à vos côtés pour la reprise de votre activité

La Mutuelle MBTP s’est mobilisée pour accompagner ses entreprises adhérentes lors de leur retour sur les chantiers. Dès fin avril, elle a livré des masques à des entreprises et artisans, pour répondre, concrètement, à l’obligation faite à chacun d’entre eux, de protéger leurs salariés et pour les aider à redémarrer leurs chantiers.

MBTP est à l’écoute de vos besoins et s’engage auprès de vous à travers des actions concrètes !

Publié le 25 juin 2020


Ceci peut aussi vous intéresser :

Amel Zennir, MBTP : « Avec la DSN, nous accompagnons les entreprises du BTP dans la simplification de leurs démarches. »
Prév’BTP : une nouvelle offre de prévoyance collective… Enfin le choix pour les entreprises !