Damien Seguin et Benjamin Dutreux, 11e de la Transat Jacques Vabre et 1er des bateaux à dérives en IMOCA.

2 min de lecture

A bord de leur bateau, les skippers ont franchi la ligne d’arrivée de la 15è édition de la Transat Jacques Vabre le dimanche 28 novembre à 21h08’21’’ (heure française) dernier. Retour sur une course mémorable et atypique.

Un bon départ

Damien et Benjamin ont pris le départ de la course le dimanche 7 novembre 2021 à 13h27. A bord de leur bateau « ancienne génération », non équipé de foils (petites ailes placées sur les côtés de la coque permettant d’élever le bateau au-dessus de l’eau et d’augmenter sa vitesse), le tandem s’élançait depuis Le Havre pour un parcours de 5 800 milles à destination de Fort-de-France (en Martinique), via l’archipel brésilien de Fernando de Noronha.

Des conditions météorologiques particulières

Les premières heures de la transatlantique ont été sportives et rapides, mais les conditions ont vite forcé le ralentissement de la flotte qui était privée de vent. Cette situation a avantagé les foilers. Le tandem a alors tenté des coups stratégiques : des bons comme des mauvais parfois … Comme à son habitude, Damien et son coéquipier ont fait preuve de pugnacité et de panache, se battant jusqu’à la fin pour grapiller des milles et des places au classement général.

Les conditions n’ont pas été simples. Mais nous nous sommes quand même bien amusés et avons bien régaté.

L’arrivée en Martinique

Après 21 jours de mer, les 2 skippers sont apparus au ponton de Fort-de-France tout sourire et fiers de leurs performances lors de cette transat qui leur a parfois donné du fil à retordre. 

« Nous avons atteint l’objectif fixé, à savoir terminer premiers des bateaux à dérives même si le chemin a été long et compliqué. Nous sommes contents d’arriver de jour ! Heureusement, les choses se sont bien enchaînées sur la fin. »

Damien et Benjamin, un duo parfait

Les deux skippers, respectivement 7è et 9è du Vendée Globe, ont pris un immense plaisir à bord de leur IMOCA. Très à l’écoute, ils ont su s’adapter au rythme de chacun. Auparavant concurrents lors de leurs dernières compétitions, ils se sont réunis autour d’une même vision de la course, leur permettant de créer une vraie complicité.« Nous partageons une passion quasi identique pour notre sport, la tactique, la stratégie et le goût de l’effort. C’est donc sans problème que notre duo fonctionne à bord. » souligne Damien.

Une page qui se tourne

Pour Damien, cette transat avait une saveur particulière car il savait que ce serait le dernier départ avec son bateau « ancienne génération ». En effet, après quatre années passées à naviguer avec lui, il a choisi de poursuivre son aventure avec un bateau à foils, il a ainsi acheté avec l’aide de ses sponsors le bateau Maître CoQ de Yannick Bestaven. Damien a d’ailleurs effectué son convoyage retour vers Lorient à bord de ce dernier. « J’aurai fait toutes les mers du globe avec mon bateau. C’est particulier… On s’y attache, on le personnifie, mais voilà c’est terminé… On part avec des ailes maintenant ! » dit Damien Seguin.

SP22/FCR0106173354PROV

En un coup d’oeil !

Damien Seguin et Benjamin Dutreux sont arrivés 11e de la Transat Jacques Vabre 2021.
La course a duré 21 jours, depuis Le Havre à Fort-de-France.
« Les conditions n’ont pas été simples. Mais nous nous sommes quand même bien amusés et avons bien régaté. » Damien Seguin.
Aller au contenu principal