Accidents de la route : un risque majeur pour les salariés

2 min de lecture
1 Un homme dans sa voiture dans le cadre des accidents de la route : un risque majeur pour les salariés
En 2019, 406 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises lors d’un déplacement professionnel(1) . La route est un risque majeur pour les salariés, quels que soient leur fonction et leur domaine d’activité. C’est aussi la première cause de mortalité au travail, avec 20 % des décès liés à un accident de mission ou de trajet. Une réalité à prendre en compte dans chaque entreprise.

Un risque largement partagé…

Dans le secteur du BTP, le risque routier concerne de nombreux salariés : employés quotidiennement au volant d’un utilitaire, ouvriers conduisant le camion de l’entreprise mais aussi personnel administratif, commerciaux, managers…
Tous sont susceptibles d’être victimes d’un accident de mission (intervenant pendant le temps de travail) ou d’un accident de trajet. En 2018, plus de 379 000 journées de travail ont été perdues dans le secteur du BTP à cause des accidents de trajet.

… qui a toute sa place dans votre DUER…

Dès que vos salariés sont amenés à se déplacer pour raison professionnelle, votre responsabilité de dirigeant est d’inscrire le risque routier dans votre Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER). C’est une obligation légale, relevant des articles L. 4121-3 et R. 4121-1 du Code du travail, qui vous oblige à inventorier et évaluer les risques au sein de votre entreprise.

C’est bien de l’accident de mission qu’il sera question dans votre DUER, c’est-à-dire de celui qui survient dans le cadre d’un déplacement nécessaire à l’exécution du travail. Si l’accident de trajet est considéré comme un accident du travail par le Code de la Sécurité sociale, sa prévention ne dépend pas d’une obligation légale mais plutôt d’une volonté d’agir ensemble pour plus de sécurité sur la route. 

Pour vous aider à évaluer le risque routier dans votre entreprise, vous pouvez vous tourner vers des acteurs comme l’INRS (Institut National de recherche et de Sécurité), qui a publié Le Risque routier en mission, guide d’évaluation des risques, pour vous soutenir dans vos démarches.

… car il n’est jamais trop tard pour bien faire !

Il existe de nombreuses initiatives pour réduire le risque routier en entreprise. La première chose à faire est de communiquer, de sensibiliser au risque routier professionnel et d’établir des protocoles acceptés de tous les salariés. 

Des actions de prévention comme PACTE BTP peuvent vous aider. Cette formation, portée par la Fondation du BTP, partenaire historique de la mutuelle MBTP, permet à chacun des participants, grâce à une pédagogie innovante et immersive, de prendre conscience de ses failles au volant et d’identifier ses propres points d’amélioration.
Lors de mises en situation pédagogiques, les stagiaires sont amenés à réfléchir à des solutions pratiques pour adopter un meilleur comportement sur la route. La réflexion menée et la liberté de choisir ses propres solutions sont autant de facteurs qui vont amener le stagiaire à s’impliquer dans la formation et à s’investir dans le changement proposé.

Déclinable pour les jeunes conducteurs comme pour les salariés plus expérimentés, la formation PACTE BTP est proposée aux entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics.

SP21/FCR0495

En un coup d’oeil !

Tous les salariés du secteur de la construction sont susceptibles d’être victimes d’un accident de la route, en mission ou durant leur trajet vers l’entreprise.
Le risque routier doit figurer dans votre DUER dès que vos salariés doivent prendre le volant pour raisons professionnelles.
Des formations existent pour sensibiliser vos salariés au risque routier.

Pour aller plus loin